L'ANTRE DE LA FOLIE

Forum des Rolistes Aliénés
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 GlVa IC017-008

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
stavros

avatar

Nombre de messages : 485
Age : 40
Localisation : Beauvais
Date d'inscription : 05/09/2005

MessageSujet: GlVa IC017-008   17.03.15 17:15

Expéditeur: Vaisseau cariste Le "Brazen Sky".
Niveau de priorité: Magenta  Mu.
Destinataire: Les Saints Ordo du Conseil de Calixien.
Transmis par: astropathe-gamma Jericus.
Recu par: astropathe-terminus Bogda.
Message de: Inquisiteur Globus Vaarak, Ordo Hereticus, Tricorne.
Pensée du jour: Toute tolérance n'est que trahison.

Seigneurs des très Saints Ordos,

Suite à la disparition du vaisseau de flotte « Sancte Déus », transportant une équipe de la Death Watch menée par le frère-sergent Agamorr (vaisseau toujours non retrouvé à ce jour et transportant à son bord un exemplaire du Liber Démonica), aucune piste sérieuse n’a été retrouvée.

Parallèlement, des informations Pix étant arrivées en ma possession, m’ont fait dépêcher une de mes équipes sur le monde de Sepheris Secondus où l’ancienne organisation hérétique des « Chaînes brisées » semble renaitre des cendres. Anciennement dirigé par l’hérétique Baron Ulbrexis Serton, coupable d’entente avec les mutants/déviants, de terrorisme, hérisie et rebellion. Il alla jusqu’à armer des mutants pour l’aider à renverser le pouvoir de la reine Lachryma.
L’un de ces complices mutant, déclaré mort et répondant au nom d'Assad Morir, serait encore en vie et à la tête de l’organisation actuelle des « Chaînes brisées ».
14 mines ayant été attaquées en 2 ans et l’utilisation récente d’explosif de technologie issu du Warp ou Xénos, a permis à l’Adeptus Arbites de reprendre l’affaire à la place des forces locales et de nous avertir des événements.

Le Baron Ulbrexis Serton n’ayant pas «été réellement exécuté » mais placé en détention par l’inquisition au sein du palais du Tricorne, accepta de nous aider suite à la proposition d’éradiquer toute forme de vie dans la zone concernée et de l’aide pour prendre le pouvoir à la mort de la reine Lachryma.

Arrivé au centre de commandement de l’Adeptus Arbites, mon équipe questionne le prétorien Rotland (et le régulateur Malier) pour en apprendre plus sur les attaques, le Baron Ulbrexis Serton écoutant, tout en dissimulant son identité tant qu’il est sur la planète.

Depuis environ 6 mois, des explosifs à l’origine douteuse, peut-être xénos, sont utilisés. Les explosions distordent l’espace, les serfs présents sont fusionnés dans la pierre, ceux qui voient ça ou en réchappent tombent dans la folie et sont tués par les forces de l’ordre.
- Un fragment d’explosif est montré : Les inscriptions dessus ne sont pas déchiffrables, peut-être originaires du Warp. Par ailleurs, l’alliage utilisé n’est pas inconnu de mon équipe. L’association d’hérétiques de ‘La question à double Tranchant’ utilisée le même alliage dans son laboratoire d’Ambulon.
- Il y a 7 ans, un convoi transportant les minerais les plus rares a été subtilisé, le mode opératoire étant relativement impressionnant, il a dû être fait par un groupe avec beaucoup de ressources. On soupçonne que c’est cette cargaison qui a permis de financer à nouveau les opérations des chaînes brisées.
- Les fouilles qui ont eu lieu dans les mines n’ont jamais rien donné.
- Les lieux des attaques ne sont, en apparence, pas liés.
- Les serfs sont terrorisés par les chaînes brisés, peut-être ne savent-ils rien, ou seulement leurs chefs.
- Le fléau (les forces de la reine) ont torturé de nombreux serfs, sans que ça ne mène à quoi que ce soit.
- Les chaînes brisées sont essentiellement composées de mutants, et portent des robes marrons à capuches.
o Ils ont des fusils d’assaut et fusils lasers, des grenades à fragmentation…
- Depuis 3 mois, il n’y a même plus de relevé sismographique lors des attaques, à cause des nouveaux explosifs utilisés. De plus, aucune opération de sauvetage n’a lieu, les serfs devenant fous et/ou refusant tout simplement d’aller sur les lieux.
- Les zones des explosions sont en quarantaines, ce qui impacte directement la dîme de que cette planète règle.

L’Arbites a abattu Assad Morir à deux occasions dont une fois après qu’Assad Morir est eu la tête arrachée suite à un tir de canon laser.

Une partie du groupe se rend alors sur les lieux de la dernière explosion : Ils y trouvent des ossements, le long d’un mur qui a ‘poussé’ perpendiculairement, ou est apparu directement. Les émanations WARP sont fortement présentes.

L’autre partie du groupe rencontre le Capitaine Morvan (capitaine des fléaux de la reine apparentés à des FDP)  le midi, déjà au courant de l’arrivée de mes acolytes, il souhaite les rencontrer. L’entrevue est brève, il indique juste ses conditions et souhaite être informé des avancées de l’enquête.

De retour au centre de commandement de l’Arbites, mon équipe constate que l’ancien ordre d’arrestation et mise à mort du Baron Ulbrexis Serton a été retrouvée et visualisée sur un des cogitateurs. Cet avis est vieux de 14 ans. L’anonymat du baron n’étant dès lors plus garanti.

Les lieux des attaques semblent au final avoir un but, le Baron Ulbrexis Serton reconnaît par ailleurs certains d’entre eux comme étant des anciens lieux d’accès utilisés par les chaînes brisées. Ce qui pousse l’équipe à descendre dans les mines afin d’investigations.

En chemin, certains serfs s’aperçoivent qu’un ecclésiaste est présent, et ils se massent rapidement autour de lui, demandent une oraison, des bénédictions, ils sont tous très croyants dans le Dieu-Machine et n’avaient plus vu de prêtre depuis longtemps.

Après une brève oraison, l’équipe rentre dans la mine, déambule quelques heures avant de choisir de recourir à des explosifs pour se frayer un chemin plus rapidement pour enfin arriver au point prévu, une ancienne cachette des « Chaines brisées ».
S’y trouve une échelle menant à une écoutille quelques dizaines de mètre plus haut. Le garde impérial, Sibek, monte, puis ouvre l’écoutille et se fige avec un hurlement.

Une dizaine de mutants se trouvent dans cette salle très dérangeante, géométriquement impossible et troublante. Après quelques recherches, Morpheus trouve un portail Warp, qu’emprunte l’équipe qui se retrouve à 300Km de leur point d’origine, et 15 jours plus tard.
Les perturbations Warp étant de plus en plus fortes. Zarcaf disparaît à travers un autre portail tandis que le prétorien Rotland rejoint l’équipe grâce au localisateur qu’il leur avait remis.

Deux nouvelles explosions secouent  les mines, l’équipe empreinte un Hovercraft pour s’ y rendre.

Sur le premier lieu, un mur de marbre semble avoir été ‘déplacé’ jusqu’au lieu de l’incident, puis a fusionné avec son environnement.
Dans le second puit, une colonne de pierre est en travers de la pièce, une soixantaine de serfs fusionnés à l’intérieur. L’un d’entre eux interpelle le prêtre Zhaolteck le Rédempteur pour lui dire que des caractères sont inscrits sur les murs. Effectivement, des glyphes Warp, très semblables aux débris trouvés lors des précédents attentats et détenus le prétorien Rotland, sont présents dans la pièce.
Le retour en Hovercraft semble voir une maladresse de l’acolye John Mealu lors du maniement du Bolter lourd. Grâce soit rendu au Psyker Morpheus qui calme, littéralement, les esprits.

Le groupe se décide alors à enquêter du côté de la croix d’Alzver, lieu déterminé comme étant l’ultime étape des attaques, pour faire effondrer les 4 étages de la mine.
Le Baron Ulbrexis Serton propose de contacter la communauté de mutants sous terre pour avoir leur soutien pour surveiller les étages. Après des désaccords, l’équipe décide de former 2 groupes : l’un rentrant au QG de l’Adeptus Arbites pour enquêter, l’autre allant enquêté auprès de la communauté mutante de nuit.

Ces mutants, hérétiques par leur simple existence, nous assurent qu’ils n’en font pas parti des « Chaines brisées ». Ils ne souhaitent pas s’impliquer dans ces histoires, même en échange de ressources en nourriture ou médikits.
Le Baron Ulbrexis Serton décide alors de révéler sa présence, les mutants se souviennent de lui et l’admire manifestement. Plus surprenant, ils font immédiatement le signe de l’Imperium. Ceci nous encourage à leur faire confiance le temps de cette mission.
- Ils confirment que Morir est toujours vivant.
- Il aurait planifié ses actions depuis une dizaine d’année, et a repris les chaînes brisées depuis 3 ans.
- Il aurait rejoint des mercenaires hors-monde, et la question à double-tranchant entre deux. Ceci confirme nos soupçons concernant les méthodes et l’alliage utilisé.
- Les mutants ont plusieurs fois essayé d’infiltrer les chaînes brisées pour tuer Morir. Ils lui ont coupé un bras (qui a repoussé) ou l’ont tué, mais il est toujours là.
Au final, ils fournissent à mon équipe un ComVox pour se mettre en relation avec eux lors de la surveillance des étages de la croix d’Alzver.
[NIGV : D’où sort cette équipement, que font-ils en surface, si preuve est nécessaire, ils avaient des informations concernant cette hérésie et leur silence ne fait que confirmer leur damnation, celui qui tait l’hérésie s’en rend complice, il est donc coupable des pires crimes et ne mérite que la mort].

De retour le lendemain à la croix d’Alzver, l’équipe se répartie entre les niveaux 2 et 3, et les forces de l’Arbites aussi en 2 groupes. Le psycher Morpheus, ainsi que le marchand Zarcaf, rapportent avoir été secoués par des pouvoirs du Warp au réveil ce matin. Ils ont vu un homme passant un contrat avec un démon, vraisemblablement Morir. Il se serait servi du « Liber Démonica » disparu et cité en préambule de ce rapport.

Après un peu d’attente, 2 séries d’ennemis se présentent à nous :
- Au niveau 2, environ 25 mutants, et une femme armée d’une épée tronçonneuse
- Au niveau 4, 25 autres mutants, ainsi que Morir et un de ses acolytes transportant une bombe sur son dos.

L’issue du combat est assez simple :
- Niveau 2 : Tous les ennemis ont été exterminés.
- Niveau 4 : L’attentat est déjoué par le désamorcage de la bombe et la mort du mutant la transportant. Le Baron Ulbrexis Serton a sauté du deuxième étage pour combattre Morir, et malgré sa propre blessure suite au saut, il lui inflige une blessure par un coup de dague. Nous ne l’avions jusqu’alors jamais vu souffrir de nos attaques. Toutefois, il réussit à s’enfuir.

Lors de leur sortie de la mine, le groupe assiste à une altercation entre le prétorien Rotland et le Capitaine Morvan. John Mealu saute sur Morvan au moment où il dégoupille une grenade avec la ferme intention de s’en servir contre le Baron Ulbrexis Serton. La grenade explosera entre les deux belligérants. John Mealu fu le seul à se relevé, sonné et blessé mais vivant et toujours opérationnel.
Puis l’Adeptus Arbites, représenté par le prétorien Rotlan et ayant été dupé sur l’identité du Baron Ulbrexis Serton depuis son arrivée sur Sepheris Secondus, exige qu’on lui remette le Baron Ulbrexis Serton, maintenant reconnu, pour exécution du mandat d’arrêt de de condamnation à mort existant à son encontre.
Mon équipe accepte de remettre le Baron Ulbrexis Serton entre leur main si la peine est décalée le temps de rentrer au QG pour des éclaircissements, où mon équipe prouve que les charges et peine sont caducs du fait du temps écoulé depuis leurs promulgations, sauvant ainsi la vie du Baron Ulbrexis Serton.

Une prêtresse connut du Baron Ulbrexis Serton vient le voir, lui parlant de l’enfant d’un couple qui a été béni plus tôt par le prêtre Zhaolteck le Rédempteur qui aurait ressucité lors de la réapparition du Baron Ulbrexis Serton. Des millions de serfs massés dans la herse escortent le groupe ainsi que le Baron Ulbrexis Serton jusqu’au couple.
Une fois dehors, l’enfant, soudainement contrôlé par une force étrangère (Warp), décapite sa mère. Des zombies du Warp surgissent de partout autour du groupe. Semblerait-il que tous les morts de la planète reprendraient vie contrôlé par le Warp.

Le groupe combat pour trouver refuge dans le centre de commandement de l’Adeptus Arbites, aidés par une partie des serfs (voulant protéger le prêtre Zhaolteck le Rédempteur), puis ils sont forcés de ressortir, les zombies progressant en intelligence à mesure que le temps passe.

Le mutant Assad Morir apparaît tandis que le groupe se bat au corps à corps sur une passerelle, et bondit au milieu du groupe. Difficile de le viser dans ces conditions et les zombies qui continuent d’affluer. Le Baron Ulbrexis Serton se bat avec lui, mais cette fois-ci sans arriver à le blesser, toutes ses attaques passant au travers.
Réalisant que c’était bel et bien, le sang même du Baron Ulbrexis Serton qui permettait de blesser Assad Morir, le baron se transperça la main pour attaquer Assad Morir et l’asperger de son sang, permettant ainsi à la cellule inquisitoriale de venir définitivement à bout du mutant Assad Morir, les zombies ayant par la même occasion perdu toute consistance, ayant perdu leur ancrage dans le monde réel.

Cet incident révèle plusieurs points importants :
- Assad Morir était en contact avec l’organisation criminelle de « la Question à double tranchants ». Comment a t’il put agir ainsi ?
- D’où lui viennent les connaissances nécessaires pour pactiser avec des démons. Ne faut-il revoir la classification de l’organisation criminelle de « la Question à double ?
- Le nom du « sans visage » est apparu lors de cet enquête à propos de cet organisation criminelle, nom revenant à chaque fois et impossible à identifier (une personne où plusieurs portant ce « titre »).
- Le Baron Ulbrexis Serton est de nouveau prisonnier des sous-sols du palais du Tricorne au cas où il pourrait encore nous être utile dans l’avenir.
- Le « Liber Démonica » a été détruit lors de l’invocation démonique mais que sont devenus le vaisseau de flotte « Sancte Déus » ainsi que l’équipe de la Death Watch menée par le frère-sergent Agamorr ?

Avec un zèle et une dévotion toujours plus grande pour la gloire de l'Empereur Dieu,
Inquisiteur Globus Vaarak.

_________________
Préserver l'innocent, purifier l'impur.
Le savoir c'est le pouvoir, l'ignorance est notre alliée.
Pour l'Empereur-Dieu de l'Humanité dans toute Sa splendeur.


Dernière édition par stavros le 17.03.15 21:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: GlVa IC017-008   17.03.15 20:26

Une image aurait été bien se dit la racaille.

Une erreur de maniement peut arriver à n'importe qui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: GlVa IC017-008   18.03.15 6:47

stavros a écrit:
Expéditeur: Niveau 4 : L’attentat est déjoué par le désamorcage de la bombe et la mort du mutant la transportant.

Lors de leur sortie de la mine, le groupe assiste à une altercation entre le prétorien Rotland et le Capitaine Morvan. John Mealu saute sur Morvan au moment où il dégoupille une grenade avec la ferme intention de s’en servir contre le Baron Ulbrexis Serton. La grenade explosera entre les deux belligérants. John Mealu fu le seul à se relevé, sonné et blessé mais vivant et toujours opérationnel.


Pour la mine je ne serais pas toujours là pour réussir ou rattraper le coup, je ne suis qu'un homme ou plutôt une racaille.
Et vous voyez qu'il me faut bien plus qu'une grenade pour me tuer, même pas blesser.
Une grenade par jour, c'est ça le secret pour réussir sa journée.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: GlVa IC017-008   

Revenir en haut Aller en bas
 
GlVa IC017-008
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ANTRE DE LA FOLIE :: Archives et Tables de JDR en attente :: ARCHIVES :: WARHAMMER 40 000 - DARK HERESY-
Sauter vers: