L'ANTRE DE LA FOLIE

Forum des Rolistes Aliénés
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 NFL PLAY-OFFS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
zarovitch

avatar

Nombre de messages : 5063
Age : 44
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 24/08/2005

MessageSujet: NFL PLAY-OFFS   08.01.12 15:51



PRESENTATION DES EQUIPES avec le nombre de victoires

1 Pittsburgh Steelers avec 6 victoires
2 San Francisco 49ers avec 5 victoires
3 Green Bay Packers avec 4 victoires
4 New England Patriots avec 3 victoires
5 New York Giants avec 3 victoires
6 Denver Broncos avec 2 victoires
7 Baltimore Ravens avec 1 vitcoire
8 New Orleans Saints avec 1 victoire
9 Atlanta Falcons aucune victoire
Detroit Lions aucune victoire
Houston Texans aucune victoire
Cincinnati Bengals aucune victoire

En vert les équipes éliminées des play-offs


Dernière édition par zarovitch le 06.02.12 15:05, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://antre.forumactif.fr
zarovitch

avatar

Nombre de messages : 5063
Age : 44
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 24/08/2005

MessageSujet: Cincinnati Bengals - Houston Texans   08.01.12 17:04

Le match entre deux équipe n'ayant jamais gagné le super bowl .
Victoire des Houston pour leur premier match de play-offs , un grand bravo mais le 1/4 risque d'être corsé contre une équipe de poid .


Dernière édition par zarovitch le 08.01.12 17:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://antre.forumactif.fr
zarovitch

avatar

Nombre de messages : 5063
Age : 44
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 24/08/2005

MessageSujet: Detroit Lions - New Orleans Saints   08.01.12 17:06

Dur dur pour les Lions qui se sont fait mangés tout cru , rien de possible contre les saints et le score est vraiment sévére!!!
Les lions n'ont pas l'habitude d'être en play-offs le score le prouve !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://antre.forumactif.fr
zarovitch

avatar

Nombre de messages : 5063
Age : 44
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 24/08/2005

MessageSujet: Pittsburgh Steelers - Denver Broncos   08.01.12 17:12

PRONOSTIC :

Même si les steelers jouent à l'exterieur, ils devraient normalement l'emporter contre les Broncos.
C'est le seul match des wild card qui impliqueras une élimination d'une équipe ayant gagner plusieurs fois le super bowl.
Normalement le match le plus beau avec un total de 8 au score de super bowl.

Mon vainqueur : les Steelers

COMMENTAIRE :
Enorme surprise pour ce match, avec la victoire des Broncos aux prolongations.
Le finaliste du dernier Blood Bowl ne passera pas la phase wild card.
Il faut à chaque fois qu'une surprise est lieu lors de cette phase et pas de chance pour eux cette fois ci c'est sur les Steelers que celà tombe.
Le tableau se degage de plus en plus pour New England.


Dernière édition par zarovitch le 09.01.12 9:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://antre.forumactif.fr
zarovitch

avatar

Nombre de messages : 5063
Age : 44
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 24/08/2005

MessageSujet: Atlanta Falcons - New York Giants   08.01.12 17:15

PRONOSTIC :

Normalement une victoire facile pour les Giants même si leur fin de saison ne c'est pas vraiment passé comme ils le voulaient.
Les Giants devraient passer la barre des 40 pts.

Mon vainqueur : Les Giants

COMMENTAIRE :
Match suivi par moi et nico.
Un trés beau match ou les Falcons ont fait illusion pendant le premier quart temps apres les Giants ont deroulé et on detruit le jeu adverse en imposant le leur.
Un tres bon Manning à partir de la seconde phase.
Comme d'habitude les Giants fonctionne au diesel , ils se mettent toujours en danger lors du premier quart temps mais quand la machine est en route alors on peut se demander qui peut les arreter. Les parckers ont raison de se mefier...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://antre.forumactif.fr
zarovitch

avatar

Nombre de messages : 5063
Age : 44
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 24/08/2005

MessageSujet: Re: NFL PLAY-OFFS   13.01.12 14:55

Pas de bol pour mon équipe , les Brancos c'est quand même du solide !

Même si j'ai espoire puisque les Patriots ont gagnés contre eux en saison reguliere 41 - 23 !

Pour les Giants ont ne sait jamais ils ont perdu de peu lors de leur confrontation avec les parkers 38 à 35!

les saints vont encore être dur à sortir , les 49rs ont d'ailleurs rencontré les saints lors d'un match de pré-saison , et les saints sont sortis vainqueur 24 à 3

Houston d'apres moi aura beaucoup beaucoup de mal, les ravens devraient l'emporter...
En saison regulière les ravens l'ont emporter 29-14

Voici mes pronostics ...
PATRIOTS - RAVENS
GIANTS - SAINTS

La surprise de cette phase devraient être l'élimination des parkers !

A la TV :
Samedi apres midi
sur sport+
49rs contre les saints
et dimanche soir tres tard vers 23h30
Patriots - Brancos
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://antre.forumactif.fr
zarovitch

avatar

Nombre de messages : 5063
Age : 44
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 24/08/2005

MessageSujet: Re: NFL PLAY-OFFS   16.01.12 10:54

Azhag60 aurait m'écouter pour parier sur les matchs , pusique j'ai réussi à faire du 4/4 .

La seule surprise de ces play-offs est la victoire des Giants contre Green Bay mais je l'avais prévu.

Maintenant pour les finales de conférence ...

Les Giants contre 49rs
Ils se sont rencontrés en novembre et les 49rs ont remportés le match 27 - 20.
Difficile de faire un pronostics. le match sera serré mais je vois les Giants l'emportais.

Les patriots contre les ravens
Il y'a pas eu de rencontre entre eux pendant la saison régulière , leur dernier rencontre remonte en 2010 ou les pats l'avaient emporté 23 - 20.
Se sera un match difficile mais je vois les patriots l'emporter!

Pour moi la Finale du superbowl sera :
PATRIOTS contre GIANTS revanche de la finale de 2007 ou les Giants l'avaient emporté!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://antre.forumactif.fr
zarovitch

avatar

Nombre de messages : 5063
Age : 44
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 24/08/2005

MessageSujet: Re: NFL PLAY-OFFS   16.01.12 18:22

San Francisco et le passé resurgit


Jim Harbaugh peut remercier Vernon Davis. C'est lui qui a inscrit le TD victorieux à 9 secondes du terme de la rencontre.
Depuis dimanche les quatre équipes finalistes de conférences dans les play-offs NFL sont connues. Dans la conférence NCF se sera New-York face à San Francisco et dans la conférence AFC New-England affrontera Baltimore.


Un mythe ne meurt jamais
Depuis 9 ans, le mythique Candlestick Park vivait sans goûter aux affres des play-offs NFL. En une soirée l’équipe de Jim Harbaugh a effacé toutes ces années de frustrations et d’échecs dans un match qui rentrera à n’en pas douter dans les annales du sport US. Opposés aux terribles Saints de la Nouvelle-Orléans et leur quarterback diabolique Drew Brees, les joueurs de San Francisco ont livré une bataille somptueuse afin d’atteindre leur première finale de conférence depuis 1997. Cette rencontre a été l’occasion pour les 49ers de démontrer une fois de plus leur puissance défensive dévastatrice face à laquelle même la meilleure attaque de la NFL n’a rien pu faire (5 pertes de balles provoquées). Mais ce samedi restera dans l’histoire pour sa fin de match haletante. A une minute de la fin du match, Drew Brees (40/63 passes complétées 462 yards, 4 touchdowns, 2 interceptions) croyait bien donner la victoire aux siens en envoyant Jimmy Graham dans l’en-but adverse mais c’était sans compter sans le sang-froid exemplaire du quarterback de San Francisco Alex Smith (24/42 passes complétées 299 yards, 3 touchdowns). Auteur d’un dernier drive somptueux et qui, à 9 secondes du terme de la rencontre, trouva Vernon Davis (7 réceptions, 180 yards, 2 touchdowns) pour le touchdown de la victoire (36-32)

New-England dans un autre univers
Le retour à la réalité a dû être brutal pour Tim Tebow après la défaite de son équipe face aux Patriots de la Nouvelle-Angleterre. Une semaine après avoir mené son équipe à la victoire face aux Steelers de Pittsburgh, le jeune quarterback des Broncos de Denver a pu se rendre compte du travail qu’il lui reste à accomplir pour rivaliser avec l’une des meilleures équipes de la ligue menée par l’un des meilleurs quarterbacks de l’histoire Tom Brady. Auteur d’un triste 9 sur 26 pour 136 yards à la passe, il n’a pu que constater l’ampleur des dégâts à la fin du match. Face à lui se dressait un Tom Brady record auteur, de 26 passes complétées sur 34 tentées pour un total de 363 yards et 6 touchdowns, le double vainqueur du Super Bowl était tout simplement «inarrêtable». Et le score final fût sans appel avec une victoire logique et écrasante 45-10.

Big Apple ne s’est pas laissé croquer
Les champions sortant de la NFL se seraient-ils vu trop beaux ? En tout cas, la descente sur terre a dû être difficile à encaisser au réveil ce lundi matin pour les joueurs de Mike McCarthy. Auteurs d’une saison quasi-parfaite (15 victoires pour 1 défaite), les joueurs de Green Bay étaient les favoris à leur propre succession dans ces play-offs 2012 mais ils sont tombés dimanche soir sur beaucoup plus forts qu’eux ou en tout cas contre une équipe qui en voulait plus. Incapable de trouver des solutions en attaque, Aaron Rodgers (26/46 à la passe 264 yards, 1 touchdown, 1 interception) semblait hors de forme tout comme ses receveurs qui ont laissé échapper 7 ballons «attrapables». Mais comment expliquer cette inertie offensive ? Une grande partie de la réponse se trouve dans la défense de New York qui a durant toute la partie maintenue une pression de tous les instants sur Aaron Rodgers et ses partenaires provoquant 4 pertes de balle de Green Bay. De l’autre côté du terrain les choses n’ont pas fonctionné beaucoup mieux et un Ely Manning des grands soirs a pris un malin plaisir à disséquer la défense des champions en titre tout au long de la partie (21/33 à la passe 330 yards, 3 touchdowns, 1 interception) en trouvant facilement ses receveurs, dont l’un d’eux en particulier s’est distingué : Hackeem Nicks (7 réceptions 165 yards 2 touchdowns). Le score final est sans appel (37-20) et la franchise de BIg Apple s’en ira défier les 49ers chez eux pour une place au Super Bowl.

Baltimore, parole à la défense
La rencontre la moins «flashy» de ces finales de division à accoucher d’un match terne, sans grande action offensive mais avec une fois de plus une démonstration défensive de la part de Baltimore. Emmenés par leurs vétérans Ed Rice (6 plaquages et 1 interception) et Ray Lewis (8 plaquages), les hommes de John Harbaugh ont complétement déstabilisé l’attaque des Texans de Houston en mettant sous pression le quarterback rookie T.J Yates (17/35 à la passe 184 yards, 3 interceptions) afin de mener les leurs à la victoire. S’appuyant sur cette défense infranchissable, l’attaque des Ravens menée par Joe Flacco (14/27 à la passe 176 yards, 2 touchdowns) n’avait plus qu’à terminer le travail (20-13) et ainsi permettre aux siens de poursuivre leurs routes jusqu’au Gilette Stadium où ils affronteront les Patriots de la Nouvelle-Angleterre pour une place au Super Bowl.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://antre.forumactif.fr
zarovitch

avatar

Nombre de messages : 5063
Age : 44
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 24/08/2005

MessageSujet: Re: NFL PLAY-OFFS   23.01.12 8:27

Encore une fois j'avais raison, les deux finalistes du super bowl sont les Giants et les New england , les deux équipes ont eu des matchs extrement serré , les Patriots evitent les prolongations alors que les Giants ont été obligé de disputer les prolongations.

bref nous voilà avec je l'espere une revanche d'une finale de super bowl !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://antre.forumactif.fr
zarovitch

avatar

Nombre de messages : 5063
Age : 44
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 24/08/2005

MessageSujet: Re: NFL PLAY-OFFS   23.01.12 8:36

NFL - New England au rendez-vous

New England s'est qualifié pour le Super Bowl (le 5e de l'ère Brady) en s'imposant à domicile face à Baltimore (23-20) lors de la finale de la Conférence Américaine. Les Ravens peuvent nourrir de gros regrets. Ils ont frôlé la victoire, puis la prolongation, sur leur tout dernier drive.

NEW ENGLAND – BALTIMORE: 23-20 (3-0, 10-10, 3-10, 7-0)



Ce fut dur. Ce fut laborieux. Ce fut tendu. Jusqu'au bout. Mais New England a fini par ramener Baltimore à la raison dimanche au terme d'une rencontre aussi accrochée que prévu entre les deux meilleures équipes de la Conférence Américaine. Pour la sixième fois depuis 1997, les Patriots seront au Super Bowl. Ce sera le cinquième pour Tom Brady, qui en a remporté trois avant de perdre le dernier, face aux New York Giants, en 2008. Depuis, New England n'avait plus remporté le moindre match de playoffs avant cette campagne de janvier 2012.

Mais cette victoire, l'équipe de Boston ne la doit pas au bras de son futur hall of famer de quarterback. Brady a livré un match très moyen, avec seulement 239 yards (22 sur 36) et surtout deux interceptions. Mais ce qu'il n'a pu accomplir avec son bras, Brady l'a fait avec ses jambes et son cœur. C'est lui qui a inscrit le touchdown victorieux, à 11 minutes de la fin, en sautant par-dessus la mêlée sur une situation de quatrième tentative à moins d'un yard de la ligne des Ravens. En playoffs, seule la victoire est belle, peu importe les statistiques. New England est au Super Bowl et Baltimore n'a plus que ses yeux pour pleurer.

Flacco presque héros



Les Ravens rumineront longtemps cette fin de rencontre. Ce dernier drive, surtout. Il a failli leur apporter la victoire. Il aurait dû les envoyer en prolongation. Il les a finalement expédiés en enfer. Il restait 1'44" à jouer lorsque les joueurs de John Harbaugh ont récupéré le ballon sur leurs propres 21 yards. Joe Flacco (306 yards, 2 TD et une interception), intercepté un peu plus tôt dans ce quatrième quart-temps, se voyait offrir une nouvelle occasion de jouer les héros et d'entrer dans la catégorie des très grands QB's. En enchainant quatre passes pour Anquan Boldin, Flacco allait mener son attaque à seulement 14 yards de la terre promise. Sa passe suivante, parfaite, trouva les bras de Lee Evans, pour le touchdown de la gagne. Sauf que Sterling Moore, le safety rookie des Patriots, a alors sorti l'action de sa vie en arrachant le ballon des mains d'Evans. Passe incomplète.

Au moins les Ravens allaient-ils pouvoir, à défaut de plier le match, obtenir le droit de jouer une prolongation avec un field goal. 32 yards, pour Billy Cundiff, voilà qui ressemblait à une simple formalité. Mais dans un tel contexte, le métier de kicker relève autant du mental que de la technique. Cundiff a craqué, expédiant le ballon complètement à gauche des perches. En deux séquences d'une redoutable cruauté, Baltimore a perdu ses illusions. Battus l'an dernier par Pittsburgh, les Ravens échouent cette fois aux portes de la grande finale, où ils n'ont plus mis les pieds depuis dix ans. Ils ont sans doute eu le tort de ne pas impliquer davantage Ray Rice. Leur running back vedette a dû se contenter de 67 petits yards au sol. Le mérite en revient aussi à la défense de New England. Cette finale de conférence était annoncée comme un duel entre l'attaque de feu des Pats et la défense de fer des Ravens. Au final, sur ce match, New England doit beaucoup à son escouade défensive.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://antre.forumactif.fr
zarovitch

avatar

Nombre de messages : 5063
Age : 44
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 24/08/2005

MessageSujet: Re: NFL PLAY-OFFS   23.01.12 8:50

NFL – Finale NFC: Les Giants au bout du combat

San Francisco 49ers – New York Giants : 17-20 (a.p)

C’était le match qui ne voulait plus finir. Et il a basculé sur un coup de dés. Après neuf séries offensives sans points – dont trois en prolongation – dans un match verrouillé à 17 partout, le rookie Kyle Williams s’est aligné pour retourner le troisième punt de la prolongation. Williams a laissé échapper le ballon et c’est un Giant qui a recouvert le cuir sur les 24 yards adverses.



Après quelques courses de Ahmad Bradshaw pour rapprocher son équipe, Lawrence Tynes a frappé le field goal de 31 yards qui a envoyé son équipe au Super Bowl. Un Big Game qui sera le remake de celui de 2008 ou les Giants avaient battu les Patriots.

Les quarterbacks n'ont pas craqué malgré des défenses impitoyables.
Cette finale NFC a été un véritable combat. Une bataille pour chaque gain. Vernon Davis (3 rec, 112 yards, 2 TDs) a ouvert le score sur une passe de 73 yards d’Alex Smith (12/26, 196 yards, 2 TDs) dans le premier quart. Mais ce coup d’éclat est l’arbre qui cache la fôret. En première mi-temps, Smith n’a complèté que deux passes sur 7 les punts se sont enchainés.

Côté Giants, Eli Manning a semblé trouver plus de flow grâce notamment à un Victor Cruz (10 rec, 142 yards) omniprésent qui a passé les 125 yards avant la pause. Mais en dehors du touchdown de Brian Pascoe, les New Yorkais ont ralentit lorsqu’ils sont entrés dans la moitié de terrain adverse. Lawrence Tynes a quand même réussi à ajouter trois points pour porter l’avantage à 10-7 au retour aux vestiaires.

Après la pause, les deux défenses ont continué de faire la loi. San Francisco s’est enflammé sur deux actions consécutives. Une passe de 24 yards pour Frank Gore puis une de 28 yards pour Davis qui ont donné l’avantage aux Californiens (14-10). L’échange de punt a repris jusqu’à une erreur de Kyle Willams (déjà lui) qui a touché le ballon avec le genou sur un retour et a laissé un Giant s’en saisir sur les 29 yards des 49ers. Quelques actions plus tard, Manning a trouvé Mario Manningham pour un touchdown de 17 yards. Sur le drive suivant, Williams a réussi un bon retour puis Smith a mené son attaque jusqu’à un fiel goal qui a mis les deux équipes à égalité à 17 points.

Ensuite, c’est le verrou. En tout, Eli Manning a été sacké 6 fois. Alex Smith 3 fois. Les Giants ont punté 12 fois. Les 49ers 10 fois. Après avoir converti de nombreuses troisième tentatives en début de match, les G-Men ont perdu leur efficacité. Leurs adversaires ne l’ont jamais trouvée. Les 49ers ont attendu la dernière action du temps réglementaire pour enfin réussir à convertir une troisième tentative. Sous une pluie parfois intense, tout a semblé difficile pour les deux attaques face à des escouades défensives hyper efficaces.

Malgré l’artillerie lourde des défenses, les deux quarterbacks n’ont quand même pas démérité. Manning et Smith ont évité la pression comme ils ont pu et n’ont pas commis d’erreurs. Malgré l’élimination et des stars moyennes, Smith n’a pas à rougir. Il avait très peu de cibles de qualité à sa disposition. Michael Crabtree est le seul receveur qui a capté une passe côté rouge et or.

Comme souvent en playoffs, la différence s’est ensuite faite sur un détail. Cette fois, c’est Kyle Williams qui a fait l’erreur fatale avec ce retour de punt relâché dans sa partie de terrain.

Comme en 2008, les Giants remportent la NFC sur un coup de pied de Lawrence Tynes en prolongation. Comme en 2008, les Giants rencontreront les Patriots au Super Bowl. Tom Coughlin et ses hommes espèrent sûrement que la suite aussi se passe comme en 2008.

Le film du match
1er quart-temps: 7-0
Rien de particulier sur le premier drive de chacune des équipes en dehors du fumble de Manning recouvert par sa ligne offensive, mais 7 minuntes se sont déjà écoulées. Sur leur deuxième drive, Smith se connecte lors d’une deuxième tentative avec son tight end Vernon Davis pour un touchdown de plus de 70 yards grâce à une excellente course du Davus, 7-0. Sur le drive qui suit, les Giants sont stoppés sur les 34 yards de San Francisco après avoir tenté une 4ème et 1 yard par l’intermédiaire de Brandon Jacobs.


2eme quart-temps: 7-10
Les Giants entament le quart sur un énorme first down grâce à une passe de 36 yards captée par Victor Cruz. Manning réussi durant le même drive à trouver plusieurs fois ses receveurs sur troisième tentatives. Manning finit le drive sur une passe de 6 yards pour le tight end Bear Pascoe qu’il capte et transforme en touchdown, 7-7. Les Giants grâce à une excellent défense contre la course récupèrent une dernière fois la balle à 2 minutes de la mi-temps. Les passes entre Manning et Cruz s’accumulent (4 passes sur ce drive et Cruz comptabilise à ce moment 125 yards à la réception) mais les Giants par manque de temps doivent se contenter d’un field goal pour clore la 1ere mi-temps, 7-10.

3eme quart-temps:14-10
Alors qu’on pense que les défenses prennent le pas sur l’attaque, Alex Smith envoie une bombe de 28 yards pour Davis qui capte la balle dans la end zone, touchdown, les 49ers repassent devant: 14-10. Sur le drive suivant les Giants sont stoppés sur leur 3eme tentatives après que Manning soit une nouvelle fois sacké. Les 49ers récupèrent le ballon en fin de 3eme quart-temps depuis leur 12 yards, les Giants semblent aussi craquer en défense avec Canty qui s’en prend sans raison à un adversaire, pénalité de 15 yards pour terminer ce quart-temps.

4eme quart-temps:17-17
Les 49ers font un choix clair en ce début de quart-temps : courir pour faire baisser le chrono et avancer sans prise de risque. Mais ce 1er drive des 49ers est bloqué en 4e et 1. Premier drive des Giants dans ce quart, et encore une fois c’est un échec, l’attaque semble hors du coup dans cette deuxième mi-temps, le quarterback des Giants est en permanence sous la pression du pass rush des 49ers. Sur le punt des Giants, le joueur des 49ers touche la balle et la rend aux Giants sur les 29 yards de San Francisco. Lors de ce drive, les Giants semblent bloqués. Mais sur une 3eme et 15, Eli Manning trouve Mario Manningham dans la end zone pour une passe captée de 17 yards, touchdown : 14-17. Tout est relancé ! Les 49ers répondent directement avec un drive mis sur orbite par le kick returner qui remonte la balle jusqu’au 44 yards des 49ers. Ensuite, Smith qui gagne 17 yards avec une superbe course et enfin les 49ers terminent leur drive avec un field goal réussi, 17-17. Les Giants récupèrent la balle avec 3min à jouer, Manning est d’abord sacké par Willis, et le drive ne donne rien. Les 49ers récupèrent la balle avec moins de 2min pour ce qui doit être la dernière possession du match mais Smith rate ses trois passes et les 49ers doivent punter. Dernier drive du match pour les Giants avec 1min15, Manning trouve Bradshaw pour une passe de 30 yards, mais encore une fois ça sera un punt! Dernière chance pour les 49ers avec 19sec et 3 temps-morts : rien, direction la prolongation.



Prolongation:17-20
Les Giants gagnent le toss et attaquent en premier mais l’attaque bloque et rend le ballon aux 49ers. Les 49ers ont la balle de match mais à leur tout ils sont bloqués par la défense adverse. C’est à nouveau au tour des Giants d’essayer de marquer des points mais c’est encore un échec. Sur le punt Kyle Williams échappe le ballon et les Giants récupèrent de nouveau la balle sur les 24 yards de San Francisco. Après plusieurs courses, Tynes tente le field goal de 31 yards. C’est réussi ! 17-20 les Giants iront au Super Bowl défier les Patriots.

La stat qui tue: 1
Les 49ers n’ont convertit qu’une seule fois une troisième tentative dans ce match. Et ce n’était qu’à la fin du temps réglementaire sur une passe désespérée. Leurs 12 autres troisièmes tentatives se sont soldées par des échecs.

[quote]


Dernière édition par zarovitch le 06.02.12 15:23, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://antre.forumactif.fr
zarovitch

avatar

Nombre de messages : 5063
Age : 44
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 24/08/2005

MessageSujet: Re: NFL PLAY-OFFS   06.02.12 15:08

Comme en 2008, les Giants ont vaincu New England pour s'offrir le SuperBowl. Et comme il y a quatre ans, tout s'est joué dans la dernière minute, où le match a basculé du côté new yorkais (21-17). C'est le quatrième titre des Giants, le deuxième pour Eli Manning, logiquement désigné MVP.


Le paradis du dimanche
NEW YORK GIANTS - NEW ENGLAND PATRIOTS: 21-17 (9-0, 0-10, 6-7, 6-0)



PREMIER QUARTS-TEMPS: LES GIANTS PIED AU PLANCHER


Voilà près de trente ans que le score n'avait pas été ouvert sur un safety au Super Bowl. Cela valait une grosse cote à Las Vegas (50 contre 1). Sous pression dès sa première action du match, Tom Brady est contraint de délivrer une passe juste avant d'être sacké dans son en-but. Conséquence, pénalité et safety. Menés 2-0, les Patriots vont dans la foulée boire la tasse sur le drive des Giants. Une grosse course d'Ahmad Bradshaw (24 yards) sert de détonateur et Eli Manning fait le reste. Il trouve son receveur Victor Cruz pour deux yards et, après un peu moins de douze minutes de jeu, New York mène 9-0. A l'issue de ce deuxième drive offensif des Giants, les chiffres font mal pour New England: 108 yards pour NY, 0 pour les Pats. Temps de possession: 11'28" contre huit secondes. Manning, lui, est parfait: 9/9 à la passe.
______________________________________________________________________________________
DEUXIEME QUART-TEMPS : NEW ENGLAND VIRE EN TETE

Plus de temps à perdre pour New England. Le plus lourd déficit comblé par un vainqueur du Super Bowl dans l'histoire est de dix points. Déjà dos au mur, les Pats se réveillent. Brady complète ses quatre premières passes, vers quatre receveurs différents. New England arrive à 11 yards de la ligne adverse, mais la défense new yorkaise tient le choc et ne concède finalement qu'un field goal (9-3 à 13'48" de la mi-temps). La suite de ce deuxième quart-temps est marqué par la domination des deux escouades défensives. Les trois drives suivants deux pour New York, un pour New England), s'achèvent sur un punt. Jusqu'au tout dernier drive de cette première mi-temps. Un drive de quasiment quatre minutes et surtout 96 yards. Le plus long drive de l'histoire du Super Bowl. Tom Brady sort le (très) grand jeu, complétant dix passes sur dix, la dernière offrant le touchdown à Danny Woodhead et un premier avantage au score (10-9) aux Patriots au moment opportun, juste avant la pause.
______________________________________________________________________________________
TROISIEME QUART-TEMPS: DANS UN MOUCHOIR


La première possession est à l'avantage de New England dans ce troisième acte. Et il va se conclure de la même façon que le précédent: par un touchdown. Brady poursuit son festival avec un nouveau sans faute: cinq sur cinq. Cette fois, c'est son tight end Aaron Hernandez qui est à la conclusion pour 12 yards. Mais de drive, on retiendra aussi l'efficacité du jeu au sol (25 yards en trois courses). Les Patriots mènent alors 17-9 et il est temps pour les Giants de stopper l'hémorragie. Ils vont y parvenir sur leurs deux drives suivants. Malheureusement pour eux, à chaque fois, une fois dans la zone rouge, ils vont caler et se contenter de deux field goals de Lawrence Tynes. Résultat, à l'aube des quinze dernières minutes, deux petits points (17-15, New England) et six minuscules yards (265-259 New England) séparent les deux équipes. Tout reste à faire.
______________________________________________________________________________________
QUATRIEME QUART-TEMPS: MANNING SORT LE GRAND JEU

Il aura fallu attendre la première minute de la dernière période pour assister à la première perte de balle de ce Super Bowl. Elle est à mettre au passif de Tom Brady. Cherchant le "big play", le quarterback des Pats est intercepté par Chase Blackburn. Les Giants ont alors l'occasion de reprendre la tête mais, en dépit d'un drive de cinq minutes et 50 yards, ils calent et doivent punter. Derrière, même scenario du côté de New England. Lorsque new York récupère la balle sur ses propres huit yards, il reste 3'46" à jouer. C'est LE drive pour Eli Manning. Dès le premier jeu, il délivre LA passe du match: 38 yards pour Mario Manningham, auteur d'une réception somptueuse.

New York se retrouve au milieu du terrain puis rapidement, après deux nouvelles connexions Manning-Manningham, en position de taper un field goal. Suffisant pour prendre la tête. Survient alors le touchdown le plus surréaliste de l'histoire du Super Bowl. Un touchdown que la défense des Patriots voulait encaisser, pour préserver du temps, et que l'attaque des Giants ne souhaitait pas marquer, pour ne pas en gaspiller. Ahmad Bradshwa tente, en vain, de s'arrêter juste avant la ligne avant de tomber à la renverse dans l'en-but (voir photo ci-dessous). New York mène alors 21-17 à 57 secondes de la fin. Brady tente un dernier drive miracle mais, avec peu de temps, un seul temps mort et 80 yards à remonter, c'est mission impossible, même pour lui. Il a pourtant l'occasion de tenter une passe ave maria… incomplète. Un final à couper le souffle pour un Super Bowl à couper le souffle. Comme il y a quatre ans. Avec une issue identique. Pour le bonheur des Giants et le malheur des Pats.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://antre.forumactif.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: NFL PLAY-OFFS   

Revenir en haut Aller en bas
 
NFL PLAY-OFFS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vos réactions sur la Jupiler Pro League [ 2009 - 10 ]
» [Rapport Play-Offs] Coupe de la Ligue 2509
» Play-Tv Testé et approuvé
» [Bit TV] ACTU GAME PLAY Bayonetta.
» [Bit TV] Scott Pilgrim Actu Game Play.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ANTRE DE LA FOLIE :: Discussion Générale :: LA DERNIERE SEANCE-
Sauter vers: